.
 

 :: RPG - DORTOIRS :: Dortoirs des Doubles Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

C'est toi le marchand de sable ?

avatar
Messages : 36
Points : 13
Date d'inscription : 22/09/2017
Age : 16
Localisation : là où vous n'êtes pas
Voir le profil de l'utilisateur




Nello Hisokuta
Classe Psychique
Lun 25 Sep - 21:22
*La journée se terminait et les élèves, après avoir fait leurs leçons et dîné, retournèrent à leur dortoir respectif avant le couvre-feu sous peine d'une punition. C'est donc bien fatigué de sa journée de cours que Nello marchait dans les couloirs en direction de son dortoir en croisant le regard des autres élèves qu'il croisait en chemin et en repensant aux cours qu'il allait avoir le lendemain (rien de bien intéressant pour un élève de seconde : japonais, maths ou encore un cours des classes d'alices). Mais heureusement, Nello était tout seul dans sa chambre (ce qui est assez rare vu qu'il y a toujours au moins deux lits dans chaque chambre), comme ça il peut être tranquille sans que personne ne le dérange et pouvoir écouter sa musique sur son lit pour se reposer. Une fois rendu dans son dortoir, il referma la porte, posa son sac de cours sur la chaise de son bureau à côté de lui et avant d'aller dans sa petite salle de bain pour aller se brosser les dents, Nello ouvrit la fenêtres au-dessus de son lit, à cause des fortes températures de la journée, pour aérer et respirer un peu d'air frais. Ce soir allait encore être un soir comme les autres où Nello se couchait dans son lit pour bouquiner un peu avant de s'endormir tranquillement.*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 461
Points : 185
Date d'inscription : 12/11/2016
Age : 18
Localisation : Au pays des rêves à trois sous
Voir le profil de l'utilisateur




Chikubi Arashi
Classe Dangereuse
Sam 30 Sep - 12:36
Merde.

J'm'étais bien dit que c'était une mauvaise idée. Visiblement, je peux pas me retenir de faire des conneries. On me le répète depuis que je suis toute petite. J'ai toujours pas compris la leçon ? Tant pis.

Alors, je sais pas si être coincé sur le toit des dortoirs est une mauvaise posture, mais si oui, j'exige de l'aide. Car, pour une fois, je ne pense pas pouvoir m'en sortir seule. J'adore les escapades nocturnes, encore plus que les diurnes - il me semble que ça se dit, diurne -, mais pas quand elles se terminent mal.

Donc en gros ; voulant faire la funambule sur les barrières de sécurité du toit, j'ai perdu l'équilibre. Si j'avais pu, j'aurai accédé à une partie du toit uniquement accessible par les barrières. Donc maintenant, j'suis accrochée à deux mains au toit, au dessus du vide. C'est un peu la merde. Mais genre, un tout petit peu.

Ok donc, je calcule ( j'aurai dû écouter en cours de maths, tiens ). Je pèse combien moi déjà ? 57kg, il me semble. J'ai beaucoup de force dans les bras, mais aussi dans le reste du corps. J'ai pas d'arme sur moi. Je peux pas me hisser grâce au toit, mais uniquement grâce aux barrières, qui se trouvent à un mètre au dessus de mes mains. Ça va pas être possible. J'peux faire quoi dans ce cas ?

Ah ouais. J'me rappelle que j'suis au dessus des dortoirs. Y'a une fenêtre juste en dessous de moi. Bon, c'est très, très serré. Certes. Mais est-ce que j'ai le choix, hein ?

Je balance un peu mon corps pour préparer mon "atterrissage", si on peut dire ça comme ça. Un. Deux. Trois. Je lâche. C'est au dernier moment que j'arrive à me rattraper au rebord de la fenêtre. Mes pieds frappent le mur et font un bruit sourd. Si quelqu'un dormait de l'autre côté de la fenêtre, je l'ai très probablement réveillé. Et si c'est un adulte, je suis dans la merde.

La fenêtre est ouverte. Difficilement, je tente de me hisser jusqu'à l'intérieur.

_________________________
チクビ



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 36
Points : 13
Date d'inscription : 22/09/2017
Age : 16
Localisation : là où vous n'êtes pas
Voir le profil de l'utilisateur




Nello Hisokuta
Classe Psychique
Dim 8 Oct - 10:45
*Une fois avoir fait sa toillette, Nello restat encore quelques instant dans sa salle de bain le temps le temps de se changer et de mettre son pyjama pour la nuit. Et c'est alors qu'il était prêt à quitter la pièce qu'un bruit sourd résonna dans toutes la chambre, Le jeune garçon se demanda bien évidemment ce que cela pouvait bien être et finit par en déduire que c'était un de ses voisins de chambre qui s'était cogné ou avait jeté un objet contre un mur, pour quel raison ? Ça, il s'en fichait bien, tant qu'il ne recommence pas et qu'il ne fait pas de trou dans les murs Nello n'allait pas s'en mêler.


Il quitta alors sa salle de bain pour retourner dans sa chambre et se dirigea directement vers sa petite bibliothèque (une petite étagère de six/sept livres). Bien sûr , il prit le livre qu'il avait déjà commencé à lire tranquillement quand il en avait le temps. Il rechercha la page où il était rendu et avança vers son lit pour se poser tranquillement pour sa petite lecture ... C'est bizarre ... il crois entendre des gémissements, comme-ci quelqu'un tentait de franchir un obstacle. C'est avec surprise et peur qu'il remarqua deux mains et une chevelure dépasser de la fenêtre. Qui ça pouvait bien être ? Qu'est-ce qu'elle pouvait bien faire à grimper à la fenêtre de Nello ?


Après avoir repris son sang froid, Nello pensa que la meilleure chose à faire était d'aider cette personne pour ne pas la laisser au-dessus du vide ... mais il compte bien aussi la passer à l'interrogatoire pour savoir ce qu'elle fait ici et surtout à la fenêtre de sa chambre. Il utilisa alors son alice de la télékinésie pour faire passer cette personne par la fenêtre et la plaquer contre le mur opposé. Il ne s'attendait pas à voir une jeune fille plus jeune que lui, ce qui ne la rendait que plus suspecte.


- T'es qui toi ? Et qu'est-ce que tu fous à ma fenêtre ?, fit le lycéen d'un ton énervé pour impressionner cette jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 461
Points : 185
Date d'inscription : 12/11/2016
Age : 18
Localisation : Au pays des rêves à trois sous
Voir le profil de l'utilisateur




Chikubi Arashi
Classe Dangereuse
Dim 15 Oct - 14:50


C'est toi le marchand de sable ?
feat. Nello Hisokuta

Des pas. Ah, visiblement, y'a quelqu'un à l'intérieur. Et, en toute, logique, il aurait dû me remarquer. Avec le bruit que j'ai fait en même temps... Plus la peine d'essayer de rester discrète. J'suis grillée. J'ai plus qu'à espérer qu'il ne s'agit pas d'un adulte. J'en ai reçu, moi, des punitions. Mais là, j'ose pas imaginer ce qu'on pourrait me donner pour un délit comme ça...


J'ouvre la bouche pour demander de l'aide, mais soudainement, une force invisible me tire vers le haut, ne me laissant pas le temps d'émettre le moindre son. Je me fais aspirer vers l'intérieur, où j'atterris sur le mur d'en face et y reste collée. Aïe. Un peu douloureux, mais je suis habituée. Putain, faut vraiment avoir un alice puissant pour réussir à soulever un tas de 60kg de muscles par la force de la pensée. Forcément un adulte, ou au moins un lycéen. Lentement, je regarde derrière moi.


C'est effectivement un lycéen. Ou du moins, il a l'air trop jeune pour travailler ici. Pour ça au moins, j'ai eu de la chance ! Maintenant, reste à moi s'il va prévenir les profs. S'il fait ça, je lui crame la gueule.


J'esquisse un petit sourire narquois.


- Wow, c'était violent ça... T'as l'habitude de pousser les gens contre les murs comme ça ?


Ce que je fous à sa fenêtre ? Mais je voulais pas y aller de base, moi, à sa fenêtre. Arrêtez d'être parano les gens. C'est chiant au bout d'un moment.


Noctambule



_________________________
チクビ



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 36
Points : 13
Date d'inscription : 22/09/2017
Age : 16
Localisation : là où vous n'êtes pas
Voir le profil de l'utilisateur




Nello Hisokuta
Classe Psychique
Mar 24 Oct - 15:39
*Nello n'arrêtait pas de se demander comment une gamine de son âge s'était retrouvé à sa fenêtre et surtout pourquoi faire ? Vu l'heure, le couvre-feu est déjà instauré depuis un moment, le seul moyen pour être arrivée ici : c'est qu'elle voulait quitter sa chambre ou son dortoir pour une petite ballade nocturne, mais manque de chance elle n'a pas dû arriver où elle voulait.*

- Wow, c'était violent ça... T'as l'habitude de pousser les gens contre les murs comme ça ? Demanda la petite fille avec son petit sourire moqueur.

*Ça n'a pas l'air de la déstabiliser tant que ça de se chopper par quelqu'un (assez surprenant pour une collégienne qui s'est fait chopper par un lycéen) en même  temps notre jeune garçon n'est pas un adulte qui peut la punir pour infraction du couvre-feu et du règlement de l'académie.*




- Si je suis trop brutal, tu préfères peut-être que je te remette au bord de ma fenêtre juste au-dessus du vide ? Ou alors tu veux peut-être que j'appelle un adulte pour te plaindre ? ... Entre un lycéen qui se défend et une petite collégienne qui fugue, je me demande qui aura le droit à la pire punition. Rétorqua Nello d'un ton ironique pour calmer la petite insolente.



*Insolente ou pas, ça ne change à rien que se retrouvait ici c'est très suspect pour une gamine de son âge. C'est sûr et certain qu'elle cache quelque chose, si ça se trouve c'est une élève que l'académie a à l’œil ... ça ne surprendrait pas Nello vu son caractère. Dans ce cas l'idée même d'appeler un surveillant devrait la calmer et la rendre plus coopérative.*




- Si tu veux que je te laisse tranquille, tu ferais mieux de me dire ce que tu faisais à ma fenêtre à cette heure.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 461
Points : 185
Date d'inscription : 12/11/2016
Age : 18
Localisation : Au pays des rêves à trois sous
Voir le profil de l'utilisateur




Chikubi Arashi
Classe Dangereuse
Dim 8 Avr - 19:01

チクビ
C'est toi le marchand de sable ?
J'suis pas dans la merde moi...

Comment je vais faire pour sortir de là ? Je peux pas l'assumer et me barrer discrètement, pour une fois que j'ai pas envie d'avoir des ennuis... Et il n'a pas l'air d'être facilement manipulable non plus. Bon bah, merde. Ou je dors avec lui s'il veut bien. Quelque chose me dit que non, il ne serait pas très emballé par l'idée si je lui propose. Quel dommage, ça m'aurait dépanné tiens.

Je me relève sans difficulté - eh ouais, il en faut plus pour me battre - et enlève la poussière de mes vêtements. Je porte toujours mon uniforme. En même temps, le noir me permet d'être plus discrète la nuit. Je suis forte, mais j'suis pas conne non plus.

Ses menaces ne me font pas peur. Parce qu'il est plus vieux et plus grand que moi, il croit me faire peur ? C'est mal me connaître. Je sais que mon apparence ne colle pas à ma personnalité, mais on va dire que c'est ce qui fait mon charme.

Je met la main gauche dans ma poche et répond :

- Crois-moi, t'as pas envie de me blesser... Ou tu veux savoir ce que ça fait de se faire brûler le visage ?

Ah oui, il m'a posé une question, j'ai failli oublier. P'tite imbécile que je suis.

Il s'attend à quel genre de réponse ? "Je t'espionnais" ou "Je fuguais" ? Laquelle est préférable, hein ? Franchement je sais pas. Autant dire la vérité, au point où on en est.

- J'étais sur le toit. Sur les barrières. J'suis tombée. Tu veux un exposé de la situation sinon ?

J'ai dis la vérité. J'ai omis les détails, mais j'ai dit la vérité.

_________________________
チクビ



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 36
Points : 13
Date d'inscription : 22/09/2017
Age : 16
Localisation : là où vous n'êtes pas
Voir le profil de l'utilisateur




Nello Hisokuta
Classe Psychique
Lun 16 Avr - 20:41
Je restais là à regarder cette collégienne se relever et se dépoussiérer après toute cette agitation en essayant de comprendre ce qui lui ai passé par la tête pour finir ici. Elle n'as pas pu grimper jusqu'à la fenêtre et je ne vois pas non plus comment elle aurait pu arriver d'une autre chambre, dans ce cas il ne reste plus mille solutions : le toit. Est-ce qu'elle a essayé de fuguer ? Et si oui, à cause de qui ou à cause de quoi ? Vu son tempérament, elle doit sûrement être une sorte d'élève à problème et qui n'as sûrement pas peur de s'opposer à l'autorité ... Bizarrement, cette jeune fille m'intrigue beaucoup, je suis sûr qu'elle cache quelque chose et je me demande bien quoi ...




- Crois-moi, t'as pas envie de me blesser... Ou tu veux savoir ce que ça fait de se faire brûler le visage ? J'étais sur le toit. Sur les barrières. J'suis tombée. Tu veux un exposé de la situation sinon ?




Des menaces ? Elle a beau avoir une confiance en elle, mais avec ma télékinésie il me suffit d'une pensée pour qu'elle s'allonge par terre alors ses brûlures ne me font pas plus peur que ça ... sauf si elle est capable de me les balancer dessus, mais elle a l'air bien sincère et vient donc bien du toit, pas de toute elle fuit quelque chose. Peut-être l'académie ! Après, à son jeune, cela m'est déjà arrivée d'ici penser sérieusement. Le problème c'est qu'elle ne fera pas long feu avant de se faire choper par les gardiens ou les surveillants. Et même avec son alice, ils ne mettront pas beaucoup de temps à la maîtriser, elle n'est sûrement pas la seule à avoir essayer.




- Fais ce que tu veux, mais tu penses quand même repartir comme si de rien n'était et sans te faire choper par un employé de l'académie. Je ne sais ce que tu cherches à faire et ça ne m’intéresse pas non plus ... ça me ferait mal d'abandonner une gamine comme ça, alors je se serai à t'aider mais à une condition : Je veux que tu me dises qu'est-ce que tu cherches à fuguer comme ça ?




C'est le moment de voir si elle peut se montrer un minimum coopératif et d'en apprendre un peu plus sur cette mystérieuse élève. Je suis sûr que beaucoup d'élèves de différents niveaux n'aiment pas plus l'académie que moi et j'ai bien l'impression que cette fille en ferait partit.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie Alice :: RPG - DORTOIRS :: Dortoirs des Doubles-
Sauter vers: